Qu’est-ce que l’IGP (Indication Géographique Protégée)

Depuis 2009 l’IGP est la nouvelle dénomination des vins de pays, signifiant que les vins proviennent d’une zone géographique précise et délimitée. L’IGP est un gage de qualité qui remplace l’ancienne appellation “vin de pays”.

Il existe 75 zones délimitées, de tailles variables. En France l’on considère 6 grandes zones), qui peuvent être sous-divisées, en région, en département ou en lieu-dit : 

  • le Pays d’Oc

  • la Méditerranée

  • le Comté Rhodanien

  • le Comté Tolosan

  • l’Atlantique

  • le Val de Loire

Par exemple le Pays d’Oc bénéficie entre autres, d’une IGP départementale Côtes Catalanes (Pyrénées-Orientales) ou encore Pays d’Hérault, et d’une IGP pour plusieurs petites zones telle que Cité de Carcassonne.

Ainsi les étiquettes des vins IGP peuvent indiquer la provenance géographique, suivie du nom d’une région ou d’un département ou d’une zone plus réduite. Pour l’obtention de cet IGP, le cahier des charges établi par l’Inao (Institut National de l’Origine et de la Qualité) doit être respecté.

Quel peut être ce cahier des charges ? 

  • L’IGP définit les types de vins concernés par exemple uniquement les vins tranquilles (c’est-à-dire non effervescent) rouges, rosés ou blancs
  • L’Indication Géographique Protégée peut être complétée par les mentions «primeur » ou « nouveau ».
  • L’IGP peut être complétée par des unités géographiques plus petites comme : Coteau de ….
  • L’IGP peut être complétée par un nom de cépage (dont la liste est exhaustive). En outre, la mention d’un seul cépage est limitée à la condition que le vin en contienne par exemple 85% minimum
  • La liste de départements et des communes qui bénéficient de l’IGP est clairement éditée et délimitée
  • Le degré d’alcool minimum est précisé : par exemple 9°
  • Les caractéristiques organoleptiques des vins sont précisément décrites par exemple : couleur rouge cerise, avec des arômes primaires fruités plus ou moins marqués selon les cépages, une acidité légère.... 
  • Un rendement maximum de production au hectare est fixé par exemple 100 hectolitres par hectare
  • La production de jeunes vignes peut être décrétée à partir de la troisième feuille
  • Les spécificités de la zone géographique sont clairement établies comme : les limites du territoire géographique, la géologie, le relief, l'hydrographie, le climat…

Toutes ces contraintes permettent à nos vins français d’être reconnus par leur origine et leur confèrent un gage d’authenticité et de qualité.

 

Partager cet article